Le fonctionnement et les objectifs du portage salarial

1141

Situé à mi-chemin entre le statut de salarié et d’entrepreneur, le portage salarial s’avère la solution pour les personnes qui souhaitent devenir freelances sans les contraintes d’un statut indépendant.   En principe, il se caractérise par une relation contractuelle entre la société de portage, le consultant porté et l’entreprise cliente. Aussi, la principale démarcation de cette forme d’activité réside dans le compromis entre l’indépendance et le salariat. Dans ce contexte, il existe trois types de contrats conclus entre les différentes parties, notamment un contrat de travail, une convention de portage et un contrat de mission. Pour en savoir davantage sur le fonctionnement et les objectifs du portage salarial, suivez cet article.

Le fonctionnement du portage salarial

Avant de songer au portage salarial, il est essentiel de bien comprendre son fonctionnement. Il est également important de préciser que la majorité des profils est concernée par ce statut, entre jeunes diplômés, cadres en reconversion, experts, retraités, etc.

A lire également : Les pièges à éviter pour une formation en entreprise réussie

En ce qui concerne le fonctionnement, le consultant porté profite d’une certaine liberté dans le cadre de sa prestation auprès de l’entreprise cliente, notamment en ce qui concerne la nature de la mission, la durée et le prix.

Une fois ces éléments définis, il peut signer un contrat de prestation avec le client, mais aussi un contrat de travail en CDI (Contrat à durée indéterminée) ou en CDD (Contrat à durée déterminée) avec la société de portage salarial. Dès lors, cette dernière facture à la société cliente les honoraires correspondant à la mission afin d’établir un bulletin de salaire pour le consultant.

Lire également : Les différents types de cartes bancaires : comment choisir la meilleure pour vous ?

En règle générale, le portage salarial dispose d’une certaine similitude avec le fonctionnement d’un salarié classique au sein d’une entreprise. De fait, un consultant indépendant reçoit généralement une fiche de paie tous les mois en fonction de sa facturation.

Les objectifs du portage salarial

En principe, le salariat et l’entrepreneuriat ne constituent plus les seules alternatives dans le cadre d’une intégration professionnelle. Aussi, le portage salarial s’adresse à de nombreux profils, raison pour laquelle il a plusieurs objectifs.

Les objectifs du portage salarial pour les travailleurs indépendants

Le statut de travailleur indépendant offre une totale autonomie professionnelle, c’est bien connu. Toutefois, pour obtenir cette liberté, vous devez laisser de côté certains avantages sociaux, notamment ceux accordés aux salariés. Dans cette optique, le portage salarial se présente comme une solution à portée de main pour les personnes qui souhaitent concilier indépendance et avantages sociaux.

En réalité, en intégrant une société de portage, le consultant profitera du régime général. Par conséquent, il pourra bénéficier de congés, d’arrêts maladie, d’une assurance chômage, etc., à l’instar d’un salarié classique.

Les objectifs du portage salarial pour un retraité

Nombreux sont les retraités qui souhaitent toujours continuer l’aventure professionnelle. Dans cette situation, le portage salarial constitue une alternative à considérer. Il permettra notamment de cumuler la pension retraite avec les revenus de l’activité de consultant porté. Il est important de noter que cette information est valable, que ce soit pour une personne retraitée ou en préparation de la retraite.

D’autant plus que ce type de profil intéresse particulièrement les sociétés de portage en raison de la grande expertise et de la forte compétence de la personne. Pour une personne en préparation de retraite, le portage salarial peut constituer une solution pour cumuler plusieurs revenus et finir sa carrière avec davantage de souplesse.

Les objectifs du portage salarial pour un jeune diplômé

Le marché du travail est une jungle où seuls les plus compétents réussissent. Aussi, il peut être difficile pour un jeune diplômé avec un CV relativement léger, surtout en ce qui concerne l’expérience, de se faire une place sur ce terrain. Dans ce contexte, le portage salarial peut constituer une opportunité à prendre. En effet, cette démarche permettra à un jeune diplômé de travailler de façon souple et de se constituer une expérience plus solide.

Il pourra également rencontrer des acteurs qui lui permettront d’évoluer dans un domaine spécifique, mais aussi de futurs employeurs. En somme, le portage salarial peut servir d’assurance pour se lancer dans le monde professionnel sans avoir à gérer les formalités. De plus, dans le cadre de ce genre d’activé, un jeune diplômé aura du temps à sa disposition pour affuter certains aspects de ses compétences.

Les avantages du portage salarial pour les travailleurs indépendants

Le portage salarial est une pratique très avantageuse pour les travailleurs indépendants. Effectivement, cette solution leur permet de faire un choix judicieux entre le statut d’indépendant et celui de salarié en bénéficiant des avantages de chacun des deux régimes.

Voici quelques-uns des principaux avantages du portage salarial pour les travailleurs indépendants :

Pour un travailleur indépendant, la gestion administrative peut constituer une contrainte majeure. Entre la rédaction des devis, la facturation ou encore l’établissement d’un bilan comptable annuel, il y a beaucoup à faire. Avec le portage salarial, toute la paperasse incombe à la société de portage, ce qui allège considérablement les tâches administratives.

Lorsqu’on est travailleur indépendant, on ne bénéficie pas toujours des avantages sociaux offerts aux employés (congés payés, protection sociale…). En revanche, le consultant en portage bénéficie du régime général. Il cotise donc auprès de l’URSSAF comme tout autre employeur salarié et profite ainsi d’une couverture sociale complète (sécu maladie-maternité-invalidité-décès-retraite-chômage).

Un des risques majeurs du travailleur indépendant est lié aux impayés clients. Effectivement, il arrive souvent que certains clients ne paient pas leurs factures dans les délais impartis, ce qui peut causer de graves problèmes financiers pour le freelance. Le portage salarial offre une solution à cette problématique grâce à la garantie financière. Cela signifie que la société de portage prend en charge toutes les démarches et frais nécessaires pour obtenir le paiement de la prestation, même si cela doit passer par l’intervention d’un huissier ou d’un tribunal.

Le consultant en portage a la possibilité d’augmenter ses revenus. Toutefois, il existe certaines règles à respecter, comme notamment celle du « 30/70 ». Autrement dit, la société de portage prélève environ 30% sur chaque mission réalisée par le consultant dont elle assume tous les frais annexes (gestion administrative et comptable). Le reste sera perçu par le consultant sous forme de salaire net conformément au contrat établi avec sa clientèle.

Le portage salarial est une excellente alternative professionnelle pour les travailleurs indépendants souhaitant bénéficier des avantages sociaux tout en gardant leur autonomie.

Les limites et les risques du portage salarial à prendre en compte

Toutefois, le portage salarial présente aussi quelques limites et certains risques qu’il faut prendre en compte.

Le principal désavantage du portage salarial réside dans son coût. Le prélèvement effectué par la société de portage pour la gestion administrative peut représenter une somme importante sur chaque mission réalisée. Pour un freelance qui gagne déjà peu, cela peut être difficile à supporter.

Pour pouvoir recourir au système du portage salarial, il faut avoir une certaine autonomie professionnelle. Les derniers prennent aussi conscience des risques inhérents à cette pratique avant de se lancer dans cette aventure.